:

Alsace

Le vignoble alsacien, s'étend le long des Vosges, du nord au sud, sur une centaine de kilomètres.            Sa position sur les contreforts des Vosges le soumet à un climat subcontinental, aux hivers rigoureux et aux étés souvent orageux. Abrité de l'influence océanique par le massif vosgien, il bénéficie d'un des climats les plus secs de France, avec l'une des pluviosités les plus faibles de France. Ce climat ensoleillé, chaud et sec est propice à une maturation lente et prolongée des raisins et favorise l'éclosion d'arômes d'une grande finesse.

Née de l'affaissement il y a 50 millions d'années du massif que formaient les Vosges et la Forêt Noire, l'Alsace présente une extrême diversité de terroirs : terres argilo-calcaires à Rouffach, terres silico-argileuses à Ammerschwir, Riquewihr et Ribeauville, loess à Eguisheim, calcaire à Ingersheim et Mittelwihr, mais aussi des terrains argileux, granitiques ou constitués d'alluvions caillouteuses. On trouve parfois, sur une seule commune, quatre ou cinq terroirs différents, comme par exemple à Kientzheim ou Kaysersberg.

Ces données géologiques entraînent l'utilisation de nombreux cépages : Gewurtztraminer, Riesling, Tokay-Pinot gris, Muscat, Sylvaner, Pinot blanc ou Klevner et Chasselas pour les blancs, Pinot noir pour les rouges et les rosés.

L'Alsace est l'une des rares régions où les vins sont généralement désignés par le nom du cépage dont ils sont issus à 100%. Seule exception, l'Edelzwicker, produit de l'assemblage de plusieurs cépages alsaciens. L'appellation contrôlée Alsace est donc accompagnée du nom du cépage ou de la dénomination Edelzwicker.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×